Pathologies

Première Visite

Au départ, un rendez-vous sera donné pour ce que nous appelons la Consultation d Évaluation, dans laquelle se réalisera un examen clinique, et physique, pour aboutir à un diagnostic et à un traitement.

Traitement

Consiste en un ensemble de moyens thérapeutiques destinés à supprimer la DOULEUR, traiter la cause qui la produit, corriger les facteurs qui la déclenche et récupérer …

Contact

contacto centro clinico dolor alicante

Contactez nous pour obtenir plus d’informations sur nos traitements. Un professionnel de notre centre, vous contactera dans les plus brefs délais.

Tête & Cou Pathologie

MIGRAINE-MAL DE TETE

Crises récurrentes, localisées dans un côté du visage, de caractère chronique, très fréquente chez les femmes de moins de 40ans

  • Durée de 4 heures à 2 jours, la douleur est par pulsations (comme un battement)
  • Occasionnellement avec des nausées
  • La gêne peut provenir de la lumière, du bruit ou du mouvement.

Parfois il se produit un signe avant coureur, c’est à dire « nous savons que nous allons avoir une crise », c’est ce que l’on appelle « aura » déterminé par des symptomes visuels tel que éblouissements, vision trouble mais aussi par des fourmillements dans les mains ou sur la langue, etc.

On ignore son origine quoique la théorie vasculaire indique qu’avec la dilatation des vaisseaux sanguins, ceux ci stimuleraient les fibres nerveuses produisant la douleur.

CEPHALEES

Céphalées tensionnelles

Maux de tête sans latéralité, pouvant débuter dans la zone occipitale, la zone frontale supraorbitale qui parfois débute dès le réveil. La douleur est persistante avec une sensation de pression en bande, prédomine chez les adultes de sexe féminin.

Les crises durent environ 15 jour par mois. Le stress est un facteur déterminante.

Céphalée de Horton (ou en grappe):

C’est le type de maux de tête très intense, se signalant par des symptômes végétatifs, larmoiements, sueurs, oedème palpable, myosis, etc.

Peut durer quelques semaines et après une période asymptomatique, réapparaitre au bout de quelques mois.

PARALYSIE FACIALE (ou de Bell):

C ‘est une lésion du nerf facial qui apparaît quelque soit l’age ou le sexe, habituellement unilatéral, touchant un seul coté du visage.

90% des cas sont de causes inconnues, appelées essentielles ou idiopathiques. Elles peuvent être aussi infectieuses d’origine virale ou bactérienne, du métabolisme endocrinien, “a frígore”.

Symptômes:

Le patient ne peut fermer un oeil et présente une torsion de la bouche, perte de mobilité du front, il ne peut pas froncer les sourcils de manière identique ou d’une manière symétrique.

Il est à remarquer qu’il n’y a pas de symptômes dans les membres ou autres parties du crane ni d’autre symptômes associés Il est à noter également que dans le pavillon de l’oreille il n’y a pas d’éruption boutonneuse qui pourrait suggérer une origine de type herpès(paralysie faciale herpétique)

NEVRALGIES DE TRIGEMINO:

Douleurs en bourgeon paroxystiques de caractère pointu, électrique, comme un éclair, très intense,qui touche à une ou plusieurs branches du nerf de trigemino: ophtalmique, maxillaire supérieure et mandibulaire.

La brusque douleur est de courte durée, de quelques secondes à deux minutes, se produit de manière spontanée ou se déclenche au départ par un point sensible soit au toucher , en mangeant, en parlant, etc.

Très fréquemment elle débute après des interventions et manipulations dentaires.

La répartition de la douleur, dépendra de la branche ou des branches touchées:

  • Ophtalmique: douleur a à l’oeil, periorbital, zone du sourcil, front et cuir chevelu.
  • Maxillaire: Douleur depuis l’oreille, au maxillaire supérieur, narines, pommettes, sillon nasal, commissure labiale.
  • Mandibulaire: Douleur tout le long de la mandibule, dents, zone latérale du cou,langue, menton.

NEUROPATHIES PERIPHERIQUES

La neuropathie est un trouble de la fonction du nerf ou de sa structure. Elle peut toucher à un ou plusieurs nerfs (neuropathie ou poli-neuropathie). Elle est associée avec la diminution des fonctions sensitives et/ou motrices. Quand elle touche aux fibres sensitives, elle produit une douleur NEUROPATHIQUE qui est de plusieurs types:

  • Alodínie: Douleur causée par une stimulation légère, habituellement non douloureuse, par exemple le frottement des draps.
  • Disestesie: Douleur avec altération de la sensibilité, désagréable et anormal.
  • Parestesie: Perte de la sensibilité et sensation d’anomalie (fourmillement).
  • Hiperestesie: Augmentation de la sensibilité.
  • Hipoestesie: Diminution de la sensibilité.
  • Hiperalgesie: Réponse exagérée à une stimulation douloureuse.
  • Hiperpatíe: c ‘est une hiperalgesie à une stimulation qui peut être douloureuse ou non .

FOULURE CERVICALE

Dans le « coup de fouet cervical » ou foulure, une distension des ligaments se produit avec une réaction violente des muscles du cou, provoquant une rectification de la courbe cervicale et un déséquilibre de la statique vertébrale.

La foulure cervicale se présente très fréquemment dans la collision par la portée, qui arrive en général par surprise et prend au dépourvu l’occupant du véhicule qui supporte un mécanisme d’accélération et de décélération brusque sur la tête en provoquant une hyper flexion et une hyper extension de la colonne cervicale:

  • DISTENSION → CONTRACTION MUSCULAIRE FORCÉE
  • UNE PLUS GRANDE DISTENSION → FOULURE ET LÉSION : Avec micro oedème et micro hémorragie dans les micro fibres. Il n’y a pas de lésion osseuse, seulement dans les parties molles.

Ce foyer  » point de détente » produit une irritation musculaire qui se traduit dans une plus grande contraction musculaire, LIMITATION DE LA MOBILITÉ ET DOULEUR CHRONIQUE.

  • Impact postérieur → Réflexe Flexion → Lésion des flexions
  • Impact antérieur → Réflexe Extension → Lésion des extensions

Tout cela nous conduit à l’ensemble de symptômes qui constituent

UN SYNDROME CERVICAL

  • DOULEUR : Situé dans le cou, dans l’ épaule, l’omoplate, la poitrine, et le crâne
  • RIGIDITÉ : Avec perte de la mobilité cervicale.
  • VERTIGE et MAUX DE COEUR, NAUSÉE.
  • AUTRES SYMPTÔMES : Bourdonnements, surdité, vision brouillée, maux au coeur , sueur , larmoiement …

CERVICALGIE

Douleur au niveau du cou. Les vertèbres ne font pas mal, mais les parties molles qui enveloppent la colonne cervicale si. Elle découle du pincement des racines nerveuses, arthrose, ou d’un mauvais alignement des vertèbres. Les causes sont variées : une tension émotionnelle, stress, des traumatismes sur la colonne cervicale comme il se produit dans les accidents de la route avec un coup postérieur ce que nous nommons foulure cervicale. Aussi par altération